Opéra de Nancy et de Lorraine • 1959-2005 Voir dans l'inventaire Ajout à votre panier

Date de l'unité documentaire 1959-2005

Description physique

Nombre d'éléments

101 articles

Métrage linéaire

4,70

Dépôt

Archives municipales de Nancy

Origine

Opéra de Nancy et de Lorraine. Service comptable

Biographie ou histoire

Histoire de l'institution

Un premier théâtre est construit à Nancy, à l'initiative du duc Léopold. Achevé en 1709, ce théâtre réservé à la cour, prend place derrière le Palais ducal, sur le jardin des Cordeliers. La scène ducale est transportée par Stanislas à Lunéville. Néanmoins, il fonde un nouveau théâtre, bâti place Royale à l'emplacement actuel du musée des Beaux-arts. Dénommé Théâtre de la Comédie, il est inauguré en 1755. Véritable théâtre de ville, sa direction et sa gestion sont confiées à des exploitants entrepreneurs de spectacles. Ce mode de gestion perdure tout au long du XIXe siècle. Le conseil municipal, et la commission théâtrale en particulier, suit de près le fonctionnement du théâtre de Nancy et lui apporte son soutien financier grâce à une subvention annuelle. Dans la nuit du 4 au 5 octobre 1906, un incendie ravage entièrement le bâtiment. Dans l'attente de la reconstruction, les représentations sont données à la Salle Poirel, habituellement réservée aux concerts symphoniques.

Un concours d'architecte est organisé par la municipalité en 1906. Le projet de théâtre à l'italienne de Joseph Hornecker est préféré à celui art nouveau d'Emile André. Les travaux débutent en 1909 et ne s'achèvent qu'en 1919, conséquence de leur arrêt total pendant les quatre années de la première guerre mondiale. Le lieu d'implantation du nouveau bâtiment fait polémique. Certains souhaitent un Opéra plus proche du nouveau centre de gravité de la ville créé par le développement urbain du XIXe siècle. Mais, le choix de conserver la scène lyrique au cœur de l'ensemble historique édifié par Stanislas l'emporte.

Histoire administrative

Le Théâtre municipal ou Grand Théâtre de Nancy prend le nom d'Opéra-théâtre de Nancy en 1982. Il est renommé Opéra de Nancy et de Lorraine en 1986 dans le cadre de la régionalisation. L'institution est alors gérée en régie municipale. Le Ministère de la Culture et de la Communication lui attribue, le 1er janvier 2006, le label d'Opéra national, engendrant un changement de mode de gestion. La régie municipale devient une régie personnalisée à partir du 1er janvier 2007, lui permettant d'accéder à une certaine autonomie morale, financière et juridique.

Le conseil d'administration est composé de neuf membres répartis en fonction de l'apport financier des structures qu'ils représentent : six conseillers municipaux de la Ville de Nancy, deux représentants de l'Etat, et un représentant du Conseil régional.

Labellisé « Opéra national », l'Opéra national de Lorraine doit contribuer à la création et à la production d'œuvres lyriques et symphoniques à vocation nationale et internationale. Il doit également être un pôle de ressources et de formation. Le choix des productions suit la ligne artistique définie par la direction et se caractérise par la volonté de trouver un équilibre entre œuvres classiques et novatrices, baroques et contemporaines, lyriques et symphoniques.

Organisation administrative

Le fonctionnement de l'Opéra est assuré par des services administratifs généraux, auparavant gérés par les services municipaux, désormais sous l'entière responsabilité de l'institution, et par des services techniques.

Le service régie/paie, dit aussi service comptable assure la comptabilité. Il gère également la paie et les contrats des intermittents du spectacle, renforts techniques et artistes, même si ces derniers sont recrutés directement soit par le service technique (ou régie technique) soit par la direction artistique.

Le service du personnel a la charge du seul personnel titulaire de l'Opéra, devenu employeur à part entière suite au passage en régie personnalisée.

L'administration (ou direction) artistique a la charge de la gestion des artistes (musiciens, choristes, solistes, metteurs en scène, etc) qu'elle recrute en fonction de leur qualité et des choix artistiques. Elle détermine les modalités d'exécution des représentations des œuvres lyriques (versions, coupures, musique…).

Le service communication effectue la publicité auprès du plus large public des productions lyriques et symphoniques présentées, en début et tout au long de la saison. Un service pédagogique a pour mission de faire découvrir le monde lyrique aux jeunes et scolaires, quel que soit leur milieu social d'origine.

Un régisseur général est chargé de la coordination du personnel artistique et technique, afin d'harmoniser le travail de chacun, avant, pendant et après les productions.

Le régisseur d'orchestre organise les plannings des musiciens, vérifie la mise à disposition du matériel nécessaire et participe aux concours de recrutement.

Le régisseur des chœurs effectue un travail équivalent à celui du régisseur d'orchestre.

La régie technique rassemble les métiers en relation avec le plateau et le foyer (la scène). Elle concourt à l'élaboration des décors et à l'achat du matériel, recrute et gère les renforts techniques intermittents nécessaires à chaque représentation. La régie prépare les dossiers techniques des ouvrages (spectacles lyriques) pour la vente de productions ou la mise en place de coproductions. Certaines productions sont créées en coproduction avec d'autres institutions culturelles, opéras ou non. Les opéras montés à Nancy peuvent circuler et être vendus. Aussi, le dossier technique, qui regroupe l'ensemble des informations relatives aux décors, accessoires, au découpage de l'œuvre, revêt une importance capitale. La conception et le stockage des décors s'effectuent en partenariat avec le Centre technique municipal de la Ville de Nancy.

En parallèle à la mise en place de la régie personnalisée, la création d'un centre de formation des apprentis (CFA) dédié aux métiers de la scène et de l'opéra est officiellement créé en 2007. Organisme habilité par l'Etat, il possède un budget spécifique (budget annexe) sous la tutelle de l'Opéra national de Lorraine qui a le rôle d'organisme gestionnaire.

Enfin, l'Orchestre symphonique et lyrique de Nancy, créé en 1887, donne des concerts à la Salle Poirel construite spécialement à cet effet. Il assure la partie symphonique des opéras joués à l'Opéra national de Lorraine.

Historique de la conservation

Versement du 16 juillet 2007 (66 articles, 9,65 ml) ; scindé entre 594 W et 594 EL ; traité en février 2010. Versement (articles 12-32) touché par les inondations du 21 mai 2012 et traité par congélation et lyophilisation. Suite à l'apparition de moisissures, un traitement complémentaire à l'oxyde d'éthylène (art. 15-32) a été réalisé en avril 2013 ; révisé en juillet 2015 par G. Dufay.

Informations sur les modalités d'entrée

Versement

Informations sur l'évaluation

Conservation définitive (101 articles, 4,70 ml) ; préarchivage (5 articles, 0,50 ml) ; éliminations (4,45 ml).

Statut juridique

Archives publiques

Communicabilité

Articles 594 W 4-68, 87-98, 99, 100-101 non librement communicables.

- Délai de la communicabilité maximum : 50 ans ;

- Date de la communicabilité de la totalité du versement : 2055.

Rédacteur de la description

Carole Bohême, stagiaire

Date de création de la description

jeudi 11 février 2010

Date de dernière modification de la description

mercredi 23 mai 2018

Descripteurs

Cotes extrêmes

594 W 1-101