Fonds Jean Varcollier

par Simon REMY ; sous la direction de Pascale Etiennette

Présentation

Cotes extrêmes

431 Z 1-857

Intitulé de l'unité documentaire

Fonds Jean Varcollier (1919-1987 ; graphiste)

Date de l'unité documentaire

[1768]-2005

Description physique

Type

Original

Type

Matériel

Type

Document d'archives

Nombre d'éléments

857 articles.

Métrage linéaire

13,80

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives municipales de Nancy

Origine

Varcollier, Jean (1919-1987 ; graphiste)

Biographie ou histoire

Jean Varcollier naît le 8 décembre 1919 à Marthemont (Meurthe-et-Moselle). Dès son jeune âge, il montre un certain talent pour le dessin. Après des études au petit séminaire de Bosserville, il commence son apprentissage de dessinateur en autodidacte et par correspondance. Avant-guerre, il intègre le mouvement scout pour lequel il participe à la réalisation de plusieurs revues. Pendant la guerre, il participe comme moniteur aux Chantiers de Jeunesse française, puis devient professeur de dessin au Centre des jeunes apprentis Emmanuel-Héré à Nancy. Il se marie en 1942 et deux enfants viennent au monde.

À la Libération, il s'installe comme dessinateur publicitaire et débute une longue carrière touchant à tous les aspects du métier. Il travaille à la fois pour l'agence publicitaire de L'Est républicain (la Publicité Moderne), mais également pour certains imprimeurs nancéiens et pour son propre compte. Il conçoit tous types de supports publicitaires (affiches, encarts, objets promotionnels, imprimés, dépliants, etc.) pour une clientèle lorraine et le plus souvent nancéienne. Catholique très pratiquant, Jean Varcollier a également développé un réseau de clients au sein de l'Église catholique pour qui il conçoit des affiches, brochures et imprimés.

Fortement engagé dans le monde associatif, photographe amateur et poète à ses heures, Jean Varcollier est un artiste touche à tout. C'est un caractère qui transparait nettement dans le fonds d'archives qu'il a patiemment constitué tout au long de sa carrière.

Jean Varcollier meurt brutalement au Donon en 1987 lors d'une randonnée alors qu'il est toujours en activité.

À Nancy, un square inauguré en 1989 par le maire André Rossinot, lui rend hommage.

Informations sur les modalités d'entrée

Don en date du 10 mai 2016 par ses filles, Martine Hilaire et Françoise Silvestre.

Présentation du contenu

Portée et contenu

Le fonds d'archives de Jean Varcollier aborde tous les pans de sa vie professionnelle et personnelle. La première partie, chronologique, correspond à sa jeunesse et sa formation artistique. Puis, nsont ensuite classés les documents issus de son activité professionnelle qui constituent la majeure partie du fonds. Les archives de ses différents engagements associatifs, puis ses œuvres familiales et intimes viennent compléter la production de cet artiste prolifique.

Jeunesse et formation artistique

Cette première partie couvre la période 1934-1945, durant laquelle il se forme, en autodidacte, au métier de dessinateur. On retrouve d'abord des archives de sa jeunesse chez les scouts, mouvement au sein duquel il se découvre des talents de dessinateur en participant notamment à un concours d'imagerie religieuse. Jean Varcollier a conservé dans ses archives, ses cours de dessin, pris par correspondance, notamment auprès de l'organisme Le dessin facile. Le chercheur pourra y retrouver une très intéressante correspondance avec son maître ainsi que les dessins envoyés par l'artiste en herbe.

Des documents mettant en lumière son rôle au sein des Chantiers de la jeunesse française comme moniteur, ou au Centre des jeunes apprentis Emmanuel Héré en qualité de professeur de dessin, ont été conservés. Ils contiennent notamment des documents graphiques produits dans le cadre de ces institutions fortement marquées par l'idéologie du régime de Vichy. Ces documents forment un témoignage, rare et singulier, du fonctionnement de ces organisations de jeunesse en période de guerre.

Vie professionnelle

La très grande majorité du fonds est constituée par ses archives professionnelles. On y retrouve quelques documents de comptabilité (factures, devis, feuilles d'heures) et des dossiers émanant des organisations syndicales de graphistes. L'ensemble le plus important est constitué par une série, très complète, de dossiers de clients contenant souvent toutes les phases du travail de création : les études préparatoires, les maquettes, les mises au net et les exemplaires définitifs.

Une importante documentation de référence est également à signaler. Jean Varcollier a conservé comme matière d'inspiration une série d'affiches, d'estampes, de dessins et un nombre important de dépliants touristiques. Ces dépliants forment un corpus de plus de 400 pièces concernant toute la France et l'Europe dans les années 1950-1960.

On peut évoquer enfin la présence remarquable de dessins de presse humoristiques signés Vlan!, dont la signature semble bien être celle de Jean Varcollier. Ces dessins, et d'autres, ont été publiés dans les pages de l'édition bleue de L'Est républicain entre 1946 et 1947.

Vie associative

Une autre partie du fonds contient les documents produits et reçus dans le cadre de ses engagements associatifs. Jean Varcollier a œuvré au sein de plusieurs associations liées à la jeunesse (Manécanterie au Lys de France, Association Nos Enfants). Il fut également membre d'une troupe de théâtre amateur (la Compagnie Mimes et Masques), puis à partir de 1967, membre du club-service philanthropique "Lions Club" de Nancy.

Jean Varcollier a souvent mis son talent d'artiste à contribution pour illustrer les bulletins et les supports de communication de ces associations.

Œuvres intimes et familiales

Le fonds recèle également de nombreuses œuvres intimes et familiales. Ces dernières sont présentées sur des faire-part, des cartes de vœux et autres vignettes religieuses. Elles ont été conçues gracieusement, imprimées en petite série, pour ses amis et sa famille.

Enfin une dernière partie contient des œuvres isolées qui ne correspondaient à aucune des parties précédentes.

Fonds photographique

Jean Varcollier était aussi photographe, à la fois dans le cadre de son activité professionnelle et comme artiste amateur. Les clichés, initialement en vrac dans un carton ont été rassemblés par format puis scindés en deux parties dont l'une est exclusivement composées de vues de Nancy.

Une partie de ce fonds photographique contient également des tirages d'autres photographes ayant participé à la publication d'un recueil de photographies Nancy royale et familière, publié en 1957 puis réédité en 1980.

Le fonds photographique est composé de divers supports : négatifs, ektachromes et tirages sur papier.

Des matrices d'imprimerie, témoignant des méthodes de fabrication des imprimés à l'époque de Jean Varcollier, ont été conservées et réparties par format, dans plusieurs cartons. Certaines pourraient éventuellement resservir.

Des albums souvenirs et des ouvrages trouvés dans le fonds, sans lien avec la production graphique de Jean Varcollier, ont été rassemblés en fin de classement.

Notes sur les typologies documentaires

Ce fonds contient une grande variété de typologies documentaires reflétant les différentes phases du travail du graphiste :

  • – Les études préparatoires sont réalisées sur tous les types de supports (calque, papier, carton) et parfois même sur des supports de réutilisation. Ce sont généralement des dessins sommaires, jetés sans ordre sur le papier, à des fins de recherche. Ces documents constituent la première phase de la conception d'un dessin publicitaire.
  • – La maquette peut être de plusieurs formes : en blanc, elle donne le format exact du document et le nombre de pages, mais ne contient rien sur le contenu graphique ou textuel. Sommaire, elle donne une idée du format du document, du nombre de pages, et donne quelques éléments sur le graphisme, l'emplacement des textes ou des images. Peinte, à la gouache de manière appliquée, elle donne une idée précise des couleurs et des graphismes qui seront imprimés.
  • – La mise au net est réalisée au trait, c'est-à-dire en deux tons (noir et blanc), à l'encre de Chine. Elle permet de réaliser le cliché d'imprimerie destinée à l'impression typographique.
  • – Les épreuves rassemblent tous les tirages imprimés pour vérification. Ce ne sont pas les tirages définitifs : le papier et les couleurs peuvent différer de l'exemplaire définitif.
  • – L'exemplaire définitif est le document final, tel qu'il a été imprimé et diffusé.

Jean Varcollier a réalisé une multitude de supports de communication, le chercheur pourra ainsi retrouver les typologies suivantes : affiche, brochure, dépliant, invitation, papier à en-tête, tract, encart publicitaire, carte de visite, buvard, carte de vœux, catalogue et programme. Le fonds contient également des logotypes, des emballages, des manchettes illustrées de journaux et des objets publicitaires.

Informations sur l'évaluation

Conservation intégralé, seuls des exemplaires multiples et une petite partie de la doucmentation ont été supprimés.

Statut juridique

Archives privées

Communicabilité

Librement communicable.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée sauf usage commercial.

Sources complémentaires

Sources internes

88 Z – Fonds James Pierron, affiches publicitaires de la SANAL [1950-1970].

Sources externes

Beaucoup de services d'archives départementales ou municipales, ainsi que des bibliothèques patrimoniales, conservent des collections d'affiches publicitaires.

Archives départementales des Hautes-Alpes :

  • – Fonds Achille Mauzan (affichiste ; 1883-1952), 9 Fi.

Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

  • – Fonds Mathieu Desailly (graphiste), 44 Fi.

Archives départementales de la Mayenne :

  • – Fonds Claude Baillargeon (affichiste ; 1949-....), 63 Fi.

Archives départementales de Meurthe-et-Moselle :

  • – Fonds Léon Husson (dessinateur ; 1898-1983), 23 Fi.

Archives départementales de la Seine-Maritime :

  • – Fonds Georges Sauclières (peintre et affichiste ; 1880-1932), 305 J.

Archives départementales des Vosges :

  • – Fonds Jean-Paul Marchal (imagier ; 1928-2016).
  • – Fonds de l'Imprimerie Pellerin (XVIIIe s.-...).

Archives municipales de Lyon

  • – Fonds Gustave Garnier dit Girrane (dessinateur de presse), 63 Fi.

Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC) :

  • – Fonds Roger Excoffon (typographe français ; 1910-1983), 458 EXC.
  • – Fonds Gérard Blanchard (graphiste français ; 1927-1998), 152 BLC.

Bibliothèque Forney (Paris)

  • – Fonds Peignot (fonderie française de caractères typographiques) (1898-1983)

Bibliothèque de Genève :

  • – Fonds Pierre Duvernay (graphiste suisse ; 1930-....)

Le panorama ne serait pas complet sans évoquer les collections muséales.

Le Musée des Arts Décoratifs

Une partie des collections de ce musée est consacrée à la publicité.

Le Musée de l'imprimerie et de la communication graphique de Lyon

Ce musée dispose de plusieurs fonds documentaires consacrés à des typographes et des imprimeurs lyonnais. L'institution conserve également le fonds des Rencontres internationales de Lure, créées en 1952 et réunissant annuellement les plus grands graphistes et typographes.

Bibliographie

« Jean Varcollier dessinateur publicitaire et artiste nancéien », dans Le Pays lorrain, volume 101, 117e année, juin 2020, numéro 2.

Descripteurs

Grand domaine de recherche : Culture à Nancy
Mot matière thésaurus : publicitéartisanat

Contenu