696 W

par Alexandre Brignon (stagiaire), supervisé par Germain Dufay ; sous la direction de Daniel Peter, conservateur

Présentation

Cotes extrêmes

696 W 1-29

Intitulé de l'unité documentaire

Bureau d'études

Date de l'unité documentaire

1976-2002

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'éléments

29 articles

Métrage linéaire

1,61

Dépôt

Archives municipales de Nancy

Origine

Ville de Nancy. Services techniques. Études

Biographie ou histoire

Le présent versement de la direction des études comprend des dossiers relatifs à l'aménagement d'espaces urbains, environnementaux et fluviaux entre 1976 et 2002. Il regroupe plusieurs projets et opérations de travaux réalisés au sein de l'agglomération de Nancy, allant de projets conséquents comme l'aménagement de la Meurthe à d'autres plus localisés tels que la construction du gymnase Provençal ou la restructuration d'une partie du zoo de la Pépinière.

La direction des études, appelée plus communément, bureau d'études, est un service de la Ville de Nancy, issu du service d'architecture au cours des années 1980. Il fait l'intermédiaire entre le commanditaire (maîtrise d'ouvrage) et celui qui réalise l'opération (maîtrise d'œuvre). Ainsi, il est chargé de s'occuper de la phase pré-opérationnelle des travaux concernant, dans ce cadre, l'espace public et les espaces verts, en menant des études préalables, puis en réalisation des plans ainsi que des avant-projets. Ce travail d'étude se divise en quatre temps de la conception au calcul, puis du dessin à l'évaluation des coûts.

Le versement présente des lacunes, une partie des dossiers (articles 14 à 20) n'ayant pas été transférée au service d'archives bien que mentionnée dans le bordereau de versement initial.

Les documents rassemblés au sein des deux premières parties « aménagement urbain » et « aménagement des espaces verts » correspondent à l'activité même du bureau d'études. Tandis que la dernière relative à l'aménagement de la Meurthe comporte des dossiers produits, soit par le District urbain de Nancy puis la Communauté urbaine du Grand Nancy (CUGN), soit par le service de la navigation de Nancy, transmis au bureau d'études de la Ville de Nancy pour information, avis ou approbation ; du fait que ce projet est mené à un niveau supra-communal.

Historique de la conservation

Versement du 8 juillet 2010 (20 articles, 2,20 ml) ; traité en décembre 2016.

Informations sur les modalités d'entrée

Versement

Présentation du contenu

Le contenu du versement porte sur différentes opérations d'urbanisme dont la principale concerne l'aménagement de la Meurthe.

A la demande de la commune de Nancy et de la communauté urbaine du Grand Nancy, divers entrepôts désaffectés dans le secteur Meurthe-Canal/Rives de Meurthe sont acquis entre 1980 et 2000 par l'Etablissement Public Foncier de Lorraine dans le but de mener des opérations de démolition puis d'aménagement de l'espace. L'aménagement du quartier est mené suite à la crue de 1983. En effet, l'année suivante, les études démontrent que le calibrage hydraulique de la Meurthe, entre le port de Frouard et le pont de Tomblaine, doit limiter les débordements et faciliter l'écoulement de la crue.

Le chantier est financé par la Communauté Urbaine du Grand Nancy avec l'aide du département de Meurthe-et-Moselle, de la Région Lorraine et de l'Etat pour un investissement de 370 millions de francs afin de réaliser un recalibrage de la Meurthe, la reconstruction du barrage de Nancy et la mise en place de seuils et l'aménagement de ces nouveaux espaces. Ainsi le projet qui s'étend sur plus de onze kilomètres est divisé en quatre sections, allant du port de Frouard au pont de Tomblaine. La première commence au port, passe par Champigneulles puis s'arrête à l'étang de Malnoy ; la deuxième quant à elle passe par Maxéville et Malzéville pour prendre fin au pont de Vayringe. Les travaux durent de 1986 à 1990 pour ces deux ensembles. La troisième section poursuit en longeant Saint-Max jusqu'au barrage de Nancy avec des travaux réalisés de 1990 à 1993. La quatrième section, en chantier de 1993 à 2002, achève le tracé au pont de Tomblaine.

Les travaux de la première section (Port de Frouard – Etang de Malnoy) engendre la destruction de ponts SNCF, le recalibrage du lit mineur ainsi que l'élargissement du seuil au niveau de Lay-Saint-Christophe. Les travaux de la deuxième section (Etang de Malnoy – Pont de Vayringe) quant à eux portent essentiellement sur le recalibrage du lit mineur. Un programme de verdissement et de traitement paysager des rives de la Meurthe entre Malzéville et Champigneulles est entrepris en 1989 dans la première et la deuxième section.

Les travaux de la troisième section (Pont de Vayringe – Barrage de Nancy) consistent en un approfondissement de la rivière et à un élargissement du lit tandis que l'aménagement des berges s'inscrit dans la volonté de développer les espaces paysagers aux bords de la Meurthe.

Les travaux de la quatrième section (Barrage de Nancy – Pont de Tomblaine) débouchent sur l'aménagement du « Bras vert », ancien canal de décharge recevant une partie des eaux de la rivière en période de crues. Bien qu'ayant une vocation hydraulique en premier lieu, sa présence proche de zones urbaines l'oblige à avoir un traitement paysager soigné. Depuis, on y constate la présence d'un centre nautique de haut niveau pour la pratique du canoë-kayak et de l'aviron, ainsi qu'un parc.

Ainsi, selon Sylvie Salles, architecte et enseignante à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine, l'urbanisme associe différentes approches : hydrologique afin de réguler les crues, ludique avec la présence d'activités sportives liées à l'eau, environnementale afin de préserver les milieux aquatiques et paysagère à travers la mise en valeur des lieux tel que l'aménagement du Bras Vert ou du quartier « Rives de Meurthe » qui en est le principal bénéficiaire. Les aménagements menés dans ce quartier, proche du centre ville, avec la construction d'un jardin de plantes aquatiques le long du canal, contribuent à changer son image longtemps négative. Le canal n'est donc plus une limite, il est même devenu un atout devant l'une des principales zones de construction de logements sur le territoire communal, permettant de faire face à l'afflux de nouvelles populations, notamment étudiante.

Informations sur l'évaluation

Conservation définitive (29 articles, 1,61 ml) ; éliminations (0,59 ml).

Statut juridique

Archives publiques

Communicabilité

Librement communicable.

Sources complémentaires

Sources internes

Bibliothèque

- 2 BA 204. CEMPA, Quartier Meurthe-Canal, 1977, 17 p.

- 16 PER 15. « Entre Meurthe et Canal, les aménagements se multiplient », Nancy Mag, juillet-août 1999, p. 13.

Archives contemporaines (série W)

- Service de la commande publique (voir les marchés de travaux) ;

- Service qualité de la vie et gestion des espaces publics (voir l'article 691 W 3 pour le mobilier urbain et les relations avec la société Decaux) ;

- Service circulation-voirie ;

- Service des finances (voir l'article 416 W 149 relatif à la construction du gymnase Provençal) ;

- Urbanisme opérationnel (voir plus particulièrement le versement 625 W 40 concernant le calibrage et l'aménagement hydraulique de la Meurthe).

Rédacteur de la description

Alexandre Brignon

Date de création de la description

mardi 13 décembre 2016

Date de dernière modification de la description

mercredi 25 octobre 2017

Descripteurs

Grand domaine de recherche : Lieux, bâtiments et monuments
Sous-domaine de recherche : Urbanisme et architecture

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : 696 W
Sous-titre : Bureau d'études
Auteur : par Alexandre Brignon (stagiaire), supervisé par Germain Dufay ; sous la direction de Daniel Peter, conservateur

Déclaration de publication

Éditeur : Archives municipales de Nancy
Adresse : Nancy
Date : 2016

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-14.1 du mercredi 29 mai 2019 . Date de l'export : lundi 15 juillet 2019 (16:38 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français