Cercle scientifique Étienne Drioton

par Pascale Étiennette, conservateur en chef du patrimoine

Présentation

Cotes extrêmes

396 Z 1-53

Intitulé de l'unité documentaire

Cercle scientifique Étienne Drioton

Date de l'unité documentaire

1924-1958

Description physique

Type

Document d'archives

Nombre d'éléments

1 boite (54 documents)

Métrage linéaire

0,10

Support

Papier

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives municipales de Nancy

Langue des unités documentaires

Français

Origine

Cercle scientifique Étienne Drioton

Biographie ou histoire

Le Cercle scientifique Étienne Drioton (CSED) a pour mission de recueillir et diffuser l'œuvre d'Étienne Drioton, figure majeure de l'égyptologie moderne.

Informations sur les modalités d'entrée

Dépôt effectué en septembre 2013 (54 articles, 0,10 ml). Régularisation par convention de dépôt (délibération du conseil municipal de Nancy, le 20 janvier 2020).

Présentation du contenu

1. Le chanoine Étienne Drioton

Né le 21 novembre 1889 à Nancy, Étienne Drioton est issu d'une famille mi-lorraine mi-bourguignonne.

Ses parents, catholiques fervents, gèrent deux librairies religieuses ruelle Saint-Antoine puis place Stanislas (tenu par la famille jusque 1971) ainsi qu'un atelier d'ornements d'église et de vêtements religieux. Aîné de cinq enfants, il est élevé dans un esprit profondément chrétien. Brillant élève de Saint-Sigisbert, lycée réputé de Nancy, il obtient le baccalauréat littéraire grec-philosophie à l'âge de 16 ans et entre en septembre 1906 au Grand Séminaire, installé à la Chartreuse de Bosserville (Meurthe-et-Moselle) où il recevra la tonsure le 4 août 1907, puis les ordres mineurs l'année suivante.

Après des études au séminaire français de Rome et son ordination à Nancy en 1912, il poursuit à Paris des études d'égyptologie et obtient deux doctorats en philosophie et en théologie ainsi qu'une licence ès sciences bibliques.

Durant la première guerre mondiale, il est mobilisé en tant qu'aumônier à l'hôpital Sédillot de Nancy (août 1914-mai 1917) puis est affecté à la 23e section d'infirmiers militaires à l'hôpital de Troyes avant de revenir au sein de cette formation à l'hôpital Sédillot (janvier-juillet 1919).

Après sa démobilisation, sous les bons auspices de Monseigneur Ruch, nouvel évêque de Nancy, il quitte Nancy pour Paris. Dès 1920, il est nommé professeur à l'Institut catholique de Paris (égyptien, copte et démotique). Lors de la création de la Société française d'égyptologie en 1923, le poste de secrétaire général lui échoit.

En 1924, l'Institut français des Antiquités orientales lui confie une mission épigraphique sur un chantier de fouilles à Madamoud près de Louxor ; il assume les mêmes missions à Tod en 1935.

En 1926, il est conservateur adjoint au département des antiquités égyptiennes du Louvre où il aménage les salles coptes et la galerie d'épigraphie. Il rejoint régulièrement Nancy pour des réunions familiales et est nommé chanoine honoraire de Nancy en 1929.

En 1936, il est nommé directeur général du Service des antiquités égyptiennes, au Caire et chargé de cours de doctorat à l'Université Fouad 1er.

En 1952, le renversement du roi Farouk le contraint à ne pas retourner en Égypte. Dès lors il se consacre à la publication de ses travaux et à l'enseignement : directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), professeur à l'École pratique des hautes études, au Louvre, à l'Institut catholique et enfin, de 1957 à 1960, au Collège de France en philologie et archéologie égyptiennes. Il occupe ce poste jusqu'à son départ en retraite ainsi que son élection à la présidence de la Société française d'égyptologie.

A son retour en France, il se retire à Montgeron (Essonne) dans la maison voisine de sa cousine Josèphe Jacquiot. Il y décède le 17 janvier 1961, ses obsèques font l'objet d'une grandiose cérémonie à la cathédrale de Nancy. Il repose dans le caveau familial de Villers-lès-Nancy.

Parmi les hommages qui lui furent rendus, citons celui du professeur Jean Leclant (1920-2011) : "Rarement carrière aura été plus complète que celle du chanoine Drioton... Chercheur, professeur, administrateur, conférencier, maître éminent en philologie aussi bien qu'en archéologie, critique d'art nuancé autant qu'exégète pénétrant de la religion, il a travaillé dans tous les domaines de l'égyptologie depuis les textes des pyramides jusqu'aux études coptes, où son apport a été de la plus grande importance".

Décorations : Chevalier puis officier de la Légion d'honneur ; Commandeur des Arts et Lettres ; Officier de l'ordre grand-ducal de la Couronne de chêne (Luxembourg) ; Grand officier du Tadj d'Iran ; Grand officier de l'ordre du Maaref (Égypte)

2, Le fonds

L'ensemble se compose d'ouvrages ou d'articles publiés par le chanoine Étienne Drioton entre 1924 et 1958. Il peut parfois d'agir de simples comptes rendus d'ouvrages.

Informations sur l'évaluation

Conservation définitive

Mode de classement

Classement par date d'édition.

Statut juridique

Archives privées

Communicabilité

Librement communicable.

Autre instrument de recherche

Répertoire numérique / méthodique dactylogr., 12 p.

Liens

Consulter le répertoire numérique au format pdf.

Sources complémentaires

Sources externes

Les archives d'Étienne Drioton qui avait été léguées à sa cousine ont été déposées par Michèle Juret, biographe du chanoine Drioton, au musée municipal de Montgeron (écrits, publications, photographies et objets personnels).

Sa bibliothèque, riche de 2000 titres en 5000 volumes, est conservée à la Bibliothèque universitaire de Strasbourg qui l'a acquise en 1961.

Bibliographie

JURET (Michelle), Étienne Drioton : l'Égypte, une passion, Nancy, Gérard Louis, 2013.

Rédacteur de la description

Pascale Étiennette

Date de création de la description

vendredi 29 novembre 2019

Date de dernière modification de la description

jeudi 29 octobre 2020

Descripteurs

Sujet : archéologie
Type : documentation
Nom géographique : Égypte

Contenu

Informations bibliographiques

Informations de publication

Déclaration de titre

Titre : Cercle scientifique Étienne Drioton
Sous-titre : 396 Z
Auteur : par Pascale Étiennette, conservateur en chef du patrimoine

Déclaration d'édition

1re édition

Déclaration de publication

Éditeur : Archives municipales de Nancy
Adresse : Nancy
Date : 2019

Profil

Création : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-18.3 du jeudi 15 octobre 2020 . Date de l'export : jeudi 29 octobre 2020 (11:07 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français
Règles de description : Répertoire dressé conformément à l'ISAD(G). Catalogage, iIndexation conformes aux normes AFNOR et au thésaurus des archives locales en vigueur.